Témoignages

aurelien-apprentiAurélien, apprenti« J’ai décidé de revenir à une activité plus proche de la terre »

« Après ma classe de 3ème et une première orientation vers la Couverture, j’ai décidé de revenir à une activité plus proche de la terre. L’opportunité a fait que l’entreprise dans laquelle mon père est salarié recherchait un jeune à former dans le cadre d’une future reprise de l’exploitation. Aujourd’hui, j’alterne entre le CNPH et l’entreprise. Cette alternance me permet d’acquérir les compétences au fur et à mesure et mon maître d’apprentissage m’accompagne dans ma progression en me laissant des responsabilités et de l’autonomie. J’apprécie particulièrement le professionnalisme des formateurs qui sont tous issus du milieu professionnel… »

jean-laurent-ancien-stagiaireJean Laurent, ancien stagiaire« Une reconversion professionnelle et un nouveau projet de vie… »

« Je suis fils, petit-fils et arrière-petit-fils d’arboriculteur, donc héritier d’une longue lignée de producteurs… J’ai suivi une scolarité classique jusqu’à une école de Commerce… A 65 ans, mon père a légitimement décidé de prendre sa retraite, s’est posée alors la question de la reprise de l’exploitation… J’occupais un poste de Contrôleur de Gestion, marié, 3 enfants, en Région Parisienne, c’était donc pour moi une reconversion professionnelle et un nouveau projet de vie… Nous nous sommes lancés dans l’aventure avec un passage par la formation au CNPH… L’apport technique en salle de cours et sur l’exploitation pédagogique associé aux différents stages m’ont permis d’acquérir les compétences techniques nécessaires à la conduite du verger… »

agathe-ancienne-stagiaireAgathe Hilairet, Formation BP REA 2015-2016« Une ferme pédagogique pour créer du lien entre culture et agriculture »

Agathe, un parcours atypique de la fonction publique, en passant par une formation au CNPH, pour concrétiser son projet créer une ferme « artgriculturelle », sa devise « Nourrir les corps et les esprits ».

Après plus de 15 années de carrière au sein de collectivités locales, le projet support de ma reconversion professionnelle est de transformer le Domaine d’Olisun, jusque-là dédié à l’élevage équin et la pratique de l’équitation, en un lieu de ressources  associant la nature et l’humain avec une production agro-écologique diversifiée principalement en maraîchage, d'accueils culturels et artistiques, de formation et d’éducation.

Ce projet pluriel s’inscrit dans une démarche mise en œuvre sur plusieurs lieux en France et opérationnels depuis plusieurs années, tels que les Amanins, le Hameau des buis, l’eco-hameau d’Andral, en relation avec les associations fondées par Pierre RABHI et quelque autres initiateurs.

Ce lieu se caractérise par un engagement sur 5 thèmes à savoir :

  • l’agriculture et l’autonomie alimentaire,
  • l’éco-construction et la sobriété énergétique,
  • la mutualisation de moyens et la solidarité,
  • l’accueil et l’ouverture sur le monde,
  • une gouvernance qui respecte les besoins du collectif comme la souveraineté de chacun.

Sur le plan agroécologique ce projet s’appuie sur les méthodes et pratiques permaculturelles et agroforestières développées en particulier sur la ferme du Bec Hellouin et les Fermes d’avenir à Montlouis-sur-Loire au château de la Bourdaisière, lesquelles font l’objet d’une étude et suivi par différents organismes (Inra et l’institut Sylva) aux fins de promouvoir et accompagner la création de micro fermes dont la viabilité aura été vérifiée.

La formation BP REA (Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole), spécialisée en maraîchage, horticulture et pépinière, suivie au Centre National de Promotion Horticole m'a permis d'intégrer via les stages pratiques effectués, un réseau de professionnels sur tout le territoire (Mauges, Nord Anjou, Layon) et d'initier de manière concrète une démarche projet par l'approche des formalités administratives notamment. Etant non issue du milieu agricole, le soutien de l'équipe enseignante et administrative fut bénéfique pour surmonter les "hauts et les bas" inhérents à tout changement de vie important. Je suis aujourd'hui armée pour suivre le parcours 3P organisé par la Chambre d'agriculture sans me sentir en décalage (sur la forme) avec les autres prétendants à l'installation aidée et m'installer comme paysanne/administratrice dans le cadre de l'EARL existante au premier trimestre 2017.